Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Villanelle

  • : La Villanelle
  • La Villanelle
  • : Des adultes qui chantent pour leur plaisir commun ! Une chorale qui mérite d'être connue ! (Au moins pour son ambiance !)
  • Contact

NOS DATES

 

 

A venir

MOT du CHEF

La Villanelle fait partie de L'Association

LAVIDAD

Association du Loiret (45) qui gère aussi le choeur d'hommes

Les Fous des Gammes

Météo locale

Météo Dadonville © meteocity.com
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 19:45
Le piratage de wifi continue ...

 Résumé du sixième épisode : Où on a appris que Dieu avait un strapontin très mal placé, où on ne demande qu’à mieux connaitre le Fou Dutru Compositeur voguant au gré du courant de musique contemporaine gay mais pas triste du début du XXI° siècle, et ou Justine Cacophonie m’ouvre la porte.

 

Maintenant est en fait hier car par un habile stratagème de l’auteur qui ne sait pas du tout ce qu’il écrit au moment où il le fait, l’épisode 6 de cette saga devrait en fait se situer en lieu et place de ce septième opus qui a le bonheur et l’extrême obligeance de vous présenter quelques musiciens. Nous avons donc droit en direct et sans filets à un …

 

Flash Back : Appelé plus fréquemment dans nos régions, « retour en arrière » ce qui peut être intéressant de savoir, sachant le nombre d’incultes qui ne connaissent pas suffisamment la langue que Molière (Jean-Ba, pour les intimes) maitrisait beaucoup moins bien que son collègue de bureau Shakespeare (Bill, pour son beau-frère par alliance). 

-          Dites-moi M. Naferre, est-ce que vous pourriez me dire si quelqu’un en voulait particulièrement à ce cher chef Cihout de Lahauteplaine ?

-          Vous voulez dire … Dans l’orchestre ?

-          Oui puisque c’est effectivement ce que je voulais dire.

-          Vous savez, l’Orchestre International de Fouzy/l’Aïeule c’est un peu comme dans tous les groupes de naturistes débutants.

Voyant mon air de quelqu’un qui, malgré un QI extrêmement supérieur au tien, ne saisit pas tout, Adrien Naferre enchainât :

-          Oui, dans les groupes de naturistes débutants, il y a des tensions qui sont … comment dire, plus ou moins palpables. Tenez, un exemple, chez nous il y a Patrice Dutout. Ce cher Patrice n’est, quasiment, jamais d’accord avec les décisions et les orientations que pourrait prendre Aldebert Cihout pour l’orchestre. On m’a dit mais je n’en suis pas sûr, qu’il aurait  bien aimé prendre la direction de l’orchestre mais qu’il n’en avait pas les capacités. Depuis, il met un point d’honneur à contester …

-          Et de quel instrument joue-t-il ce … Patrice Dutout ?

-          Il joue de la trompette en Ut. Encore une manière pour lui de se faire remarquer.

-          Ah bon, et pourquoi ? lui demandé-je avec toute la curiosité qui me caractérise.

-          Bah, toutes les autres trompettes sont en Si Bémol m’assena-t-il cette réponse comme si je savais ce que voulais dire Si Bémol.

-          Bien sûr, suis-je bête ! fis-je comme si je savais, et il y a une importance ?

-          Indubitablement ! C’est comme si vous décidiez de faire de la purée avec de la Charlotte alors que, tout le monde le sait, la Mike Brant est plus apte à l’écrasement et absorbe mieux le lait ! Quasiment pas besoin de la graisser ! Qu’importe la patate, la purée sera là, mais le gout ne sera pas le même. C’est moi qui vous le dis !

Je lui dirai bien de me lâcher avec sa purée, mais l’association des deux mots pourrait faire rougir Bella Rirette qui nous écoute.

-          D’accord, mais ne m’assommez pas avec les détails technique sinon je n’arrive pas à suivre. Vous voyez quelqu’un d’autre qui serait susceptible d’en vouloir au … Maître ?

-          Il y aurait … Brigitte ! Brigitte Dettape.

-          Elle joue quoi cette Brigitte ?

-          Du saxo soprano à bretelles compensées, à cause de la poitrine qu’elle a bien en avant. Alors pour elle, c’est une autre histoire. Aldebert Cihout de Lahauteplaine, elle en avait plein la bouche. Pas une de ses phrases qui ne parlaient pas de lui. Toujours à se mettre en quatre pour lui, un petit coup de plumeau sur le pupitre du chef et va que je te lui astique la baguette ! Jusqu’au jour où, sans savoir pourquoi, changement complet, elle est allée jusqu’à lui mettre du camembert moulé à la louche dans son sandwich thon salade. Et là, ça n’était pas un geste anodin, c’était pour attenter à sa vie !

-          Attenter … A sa vie ? Soyez un petit peu sérieux !

-          Mais si, mais si, M. Cufnique, me coupa gentiment la parole Bella Rirette qui sortit subitement du mutisme quasi léthargique qui la caractérisait jusque là. Aldebert … Enfin,  mon grand … Bref, de Lahauteplaine est un être talentueux, fin et très cultivé qui ne supporte pas la grassitude du lait de vache fermier. Il y est allergique le pauvre …

-          Vous en êtes sûre ?

-          Pensez donc, si c’est moi qui vous le dis. Un jour lors d’un pique … nique rougit-elle subitement, Alde … M. Cihout a mangé un kiri. Mais il s’est trompé, il a pris un kiri dans la boite à couvercle bleu alors que ses kiris au lait d’ânesse se trouvaient dans celle à couvercle vert ce …

-          Et alors, la coupé-je à mon tour tout en restant dans l’interrogative et c’est pour cette raison que je mets le « ? »

-          Une horreur ! Je l’ai vu s’arracher ses vêtements avec les mains et les dents courir sur le pont qui était proche de nous et vouloir plonger dans l’espoir de se laver de pied en cape !

-          Bon, d’accord il a fait une « petite » réaction allergique. Il n’était pas mourant votre chef !

-          A part que le pont était un pont d’autoroute et que nous avons eu toutes les peines du monde à le dissuader de sauter.

-          Cette Brigitte Dettape est au courant de cette allergie ?

-          Evidemment ! C’est même elle qui lui fournit les kiris au lait d’ânesse.

 

Vu sous cet angle là, la Brigitte Dettape devenait une cliente sérieuse pour votre serviteur … Mais ne négligeons rien.

 

-          Vous voyez quelqu’un d’autre ?

-          Oui, un dernier : Jordan Lepion, le batteur percussionniste.

-          Et qu’est-ce qui faisait que ça n’allait pas avec Cihout ?

-          Oh pas grand-chose. Juste une petite mésentente métronomique. Cihout de Lahauteplaine, militait pour que l’allegro se fasse à 135 à la noire alors que Jordan Lepion, lui, le préfère à 128.

-          Excusez-moi mais quand vous dites que pour les gros il en faut 135 pour une noire moi je dis : la malheureuse ou alors quelle santé !

-          Ce sont des termes techniques mais vraiment très importants lors d’un départ d’orchestre.

Toutes ces indications allaient sûrement m’aider pour la suite de mon enquête.

-          Quand pourrai-je commencer mes investigations avec l’orchestre ?

Adrien Naferre me répondit aussitôt :

-          Si vous êtes prêt, dès demain ! Nous répétons toute la journée « Lever de Lune sur mon Dessus de Lit » d’Aristide Dutru. Le matin répétition de détail et l’après-midi, l’ensemble au complet. Il y a justes quelques petites choses qu’il faut que vous sachiez avant d’aborder les musiciens.

 

Et ces choses vous les connaissez aussi puisque vous avez lu l’épisode 6 de « On enlève bien les poubelles »

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lavidad - dans Des mots de chef
commenter cet article

commentaires