Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Villanelle

  • : La Villanelle
  • La Villanelle
  • : Des adultes qui chantent pour leur plaisir commun ! Une chorale qui mérite d'être connue ! (Au moins pour son ambiance !)
  • Contact

NOS DATES

 

 

A venir

MOT du CHEF

La Villanelle fait partie de L'Association

LAVIDAD

Association du Loiret (45) qui gère aussi le choeur d'hommes

Les Fous des Gammes

Météo locale

Météo Dadonville © meteocity.com
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 09:12

Episode ultime avant que je puisse avoir de nouveau accès à internet... je pars quelques jours ... Patience est mère de la Sureté comme on dit au ministère de l'intérieur.

Résumé : Retrouvez-mo... nous le Maitre ! me dit amoureusement Bella en tirant les draps sur son accorte mais aussi généreuse poitrine tandis que je me lève en étirant ma musculature mise à rude épreuve ... Bon, ça va! j'ai le droit de rêver si vous voulez vraiment savoir ce qui s'est passé, relisez le quatrième épisode !

Maintenant :  Je n'aime pas les "Maitres" ! sinon en vrac : gonades bouche braguette faire le maillot crottes de nez presbytère Dieu Clüpchnick

Je n'aime pas bien appeler les gens "Maitre". Je ne sais pas pourquoi. C'est peut-être mon côté esclave noir afro-américain dans les champs de boites de coton à démaquiller qui remonte en moi en chantant du Mickael Jackson et en criant "Ouaouuh" la main sur les gonades ... C'est bon elles sont encore là ! Mais bon ce qui est dit est dit et il ne reste plus qu'à le faire. Voilà ce que j'ai dit dans l'épisode précédent pour ceux et celles qui ne suivrait pas ou qui aurait la mémoire d'une carotte qui cuit au jus de canne (c'est un vieux fantasme) :
- Ne vous inquiétez pas ! Je vais vous le retrouver votre ... Maître.

C'était sorti de ma bouche aussi vite que le facteur de la préposée à l'arrivée du premier client voulant se faire payer son mandat. Sans réflection et sans vérifier ma braguette ! J'étais définitivement engagé et je crois que le joli minois tout tristounet de Bella n'était pas étranger à l'affaire.
Coeur d'artichaud je suis et coeur d'artichaud je resterai ! Tiens, encore une expression à la noix de cajou parce qu'il n'y a pas plus poilu qu'un coeur d'artichaud si ce n'est ta soeur avant qu'elle ne se fasse faire le maillot à la débroussailleuse par le jardinier de la voisine. C'est moche ! Pas ce qui arrive à ta soeur,c'est le coeur d'artichaud qui est moche.

 - Vous allez nous le retrouver ? demanda Adrien Naferre. Il faudrait faire vite parce que le rang de flûtes n'est pas au point, les cuivres forcent un peu sur les pistons et je ne parle pas de la chorale ...

- Quoi la chorale ? s'indigna Bella Rirette. Qu'est-ce qu'elle a la chorale ?

- Ce serait plutôt ce qu'elle n'a pas, Bella. Pas de voix ! Il manque du choeur dans cette chorale ça chantonne, ça shamalowne, ça ramolone,  ça ...Tiens pour dire : le choeur des sourds muets de la SNCF ce fait mieux entendre et pourtant ils chantent avec les mains. Il est vraiment temps que Cihout de Lahautepleine mette son grain de sel là-dedans !

- Adrien ... Vous êtes un ... Goujat ! Votre orchestre ne vaut pas tripette non plus ! J'ai chanté accompagné par des enfants de maternelle qui jouaient mieux que vous avec leur crottes de nez ! Et juste, en plus !

- Stoooop ! Tout le monde descend ! on s'arrête là ! Ma voix de stentor sans cafeine (référence pour les plus vieux)  eu sans problème l'effet escompté. Le calme revint dans mon bureau.

- Je crois que j'ai intérêt à le retrouver vite fait votre chef. Pour commencer, je vais aller voir votre orchestre international d'harmonie, cher M. Naferre. Où répétez-vous ?

- Nous répétons dans l'ancien presbytère de la cathédral d'Arlones que le prêtre en fonction nous a gentiment prêté jusqu'au concert.

- Mon Dieu, le concert,  comment allons-nous faire ? s'effara Bella en me regardant sur la pointes des pieds dans les yeux.

- Ne vous faites pas de soucis ... Je m'occupe de tout ! Mais, appelez moi Clüpchnick !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lavidad - dans Des mots de chef
commenter cet article

commentaires